La création du monde
L'Humanité
Page 4 sur 7
Prométhée savait l'importance du feu pour les hommes, il décida donc d'aller le voler à Zeus, dans son propre domaine. Pour cacher son acte, Prométhée se munit d'un brin de fenouil, plante sèche de l'intérieur, le feu pouvait donc y brûler sans être vu. 
Prométhée redescendit du ciel sans avoir éveillé les soupçons de Zeus qui savourait déjà la punition qu'il avait infligée aux hommes. Mais de l'Olympe, Zeus vit tout à coup des lueurs briller sur la terre, il fut à nouveau saisi de colère.
Quant au blé, les hommes devaient maintenant, eux aussi, le cacher dans le ventre de la terre pour le faire fructifier, ils devaient creuser un sillon, enfouir la semence pour qu'elle germe, faire la récolte, écraser le blé pour faire la farine...l'agriculture était née.  
Ainsi, les hommes retrouvèrent le feu mais ce n'était plus le feu immortel des dieux, il s'agissait d'un feu mortel qu'il fallait sans cesse alimenter (il était issu d'une semence du feu du ciel, donc il naissait et mourrait), c'était un feu à la mesure des hommes. De même, le blé n'était plus un bienfait de la nature, l'agriculteur devait gagner son pain à la sueur de son front. Toutefois le feu de Prométhée, qui cuisait le blé et la viande, permit aux hommes de se démarquer des animaux qui mangeaient la chair crue. Le feu pouvait cependant se montrer ravageur lors des incendies, il était comme l'homme, entre le divin et le bestial.  
Prométhée portant le feu 
Jan Cossiers
1600-1671

La vengeance de Zeus
Pandore
Quand Zeus s'aperçut que Prométhée lui avait volé le feu, il fut pris d'une grosse fureur et il prépara sa vengeance. Il ordonna à Héphaïstos de pétrir avec de la terre et de l'eau une femme. Les dieux la couvrirent de dons : Aphrodite lui donna la beauté, Héra lui apprit à coudre, Hestia à entretenir le foyer, Apollon lui enseigna le chant, Athéna la couvrit de merveilleux habits.