La création du monde
L'Humanité
Page 2 sur 7
Pallas Athéna, déesse de la sagesse et de l'esprit, insuffla une âme à la forme sans vie : la grise argile devint rose, un cœur se mit à battre en elle et les bras et les jambes, encore immobiles, se mirent à bouger. C'est ainsi que Prométhée envoya sur terre le premier homme. 
Puis il lui fit don du feu, ce qui pour l'espèce humaine était plus important que tout ce qu'avaient reçus les animaux.
A cette époque, les hommes, sous la direction de Cronos, vivaient l'Age d'Or. Ils traversaient une époque où ils n'avaient ni faim, ni soif, ni maladies. Hommes et dieux n'étaient pas séparés, ils vivaient ensemble en harmonie, festoyaient à la même table, les hommes ne travaillaient pas, ne vieillissaient pas:c'était une vie de "paradis".Les femmes n'avaient pas encore été créées; toutefois, il y avait déjà des déesses.  
Arriva le jour où Zeus dut régler un différend entre les hommes et les dieux qui, à l'origine, partageaient la même table : quelle part du sacrifice devait revenir aux uns et aux autres ? 
 Promethée Créant l'homme
à partir de la glaise 
Constantin Hansen:
Prométhée façonne l'homme
Greiner Otto
Allemagne 

Zeus fit appel à Prométhée pour jouer le rôle de médiateur et faire la répartition : la part des dieux et la part des hommes. On sait que Zeus et Prométhée jouaient sur le même terrain, ils étaient tous les deux des rusés, l'un défendait les dieux, l'autre avait un faible pour les hommes.
Prométhée fit venir un superbe taureau qu'il sacrifia puis découpa. Il fit deux parts inégales, d'un côté les os et la graisse, de l'autre côté, la viande. Pour tromper Zeus, Prométhée recouvrit les os par la graisse appétissante et enroba la viande dans la peau puis dans la panse peu ragoûtante de l'animal.