Les Géants
Gigantomachie
Contre
les
Olympiens
Les Géants étaient les fils de Gaia, la Terre, fécondée par le sang d'Ouranos que Cronos venait de mutiler.
Ces monstres d'une taille énorme et d'un aspect effroyable avaient les jambes terminées parfois en queue de serpent, ils étaient les frères des Titans que Zeus enferma au plus profond du Tartare.
Bien qu'ils soient d'origine divine, ils pouvaient être tués à condition d'être frappés à la fois par un dieu et un mortel mais il existait sur terre une herbe magique qui pouvait les soustraire à ces coups mortels. 
Certains étaient invincibles s'ils demeuraient sur leur terre natale.
Les principaux Géants
Agrios et Thoas, fils d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre), sont des Géants. Lors de la Gigantomachie, ils sont vaincus par les Moires armées de leurs massues de bronze.
Alcyonée était un Géant, fils d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). Il fut un des meneurs lors de la Gigantomachie : il écrasa en un seul coup vingt compagnons d'Héraclès en lançant un énorme rocher. Comme il était invincible tant qu'il restait sur sa terre natale, le demi-dieu le saisit et le traîna en dehors, puis il lui perça le cœur d'une flèche empoisonnée. 
Les douze filles d'Alcyonée, les Alcyonides désespérées de la mort de leur père, se jetèrent dans la mer où elles se métamorphosèrent en alcyon (oiseau marin).
Encélade était un Géant qui s'échappa du champ de bataille et Athéna projeta sur lui la Sicile, sous laquelle il demeura prisonnier. Depuis lors, son haleine de feu sort par les bouches de l'Etna et il provoque des tremblements de terre lorsqu'il se retourne.
Ephialtès était un Géant tué d'une flèche dans chaque œil, l'une décochée par Apollon, l'autre par Héraclès.
Page 1 sur 2