Qu'est-ce que l'Omphlalos
Autres primordiaux
Omphalos est la pierre avalée par Cronos en lieu et place de Zeus, son fils. Elle symbolise ainsi la naissance de Zeus et sa puissance.Cronos, ayant appris qu’un jour un de ses fils le détrônerait, exigeait de sa femme qu’elle lui livre chaque nouveau né, qu’il dévorait aussitôt. Mais elle réussit à lui soustraire Zeus, son sixième enfant. Quand Zeus vint au monde, elle offrit une grande pierre enveloppée de linge à son époux qui l’avala promptement, la prenant apparemment pour le bébé. Plus tard, devenu adulte, Zeus, aidé de sa grand-mère la Terre, força son père à dégorger ladite pierre et elle fut déposée à Delphes. 
L'omphalos
Un temple pour l'omphalos
Vers le milieu du VIIème siècle avant J.-C., les fils d’Erginos, Trophonios et Agamédès, connus déjà pour d’autres œuvres, construisirent le premier temple d’Apollon en « pierre à bâtir » (moellons). L’oracle acquit alors une grande célébrité non seulement dans le monde grec, mais dans tout le monde connus d’alors. Des individus et des cités de toute la Grèce, de même que des monarques barbares, envoyaient consulter l’oracle et offraient de riches présents. 
la légende
Ainsi s’explique la légende selon laquelle Zeus, voulant trouver le centre du monde, fit s’envoler des deux bouts de l’univers deux aigles, qui se rencontrèrent à Delphes. Le lieu fut célébré comme le « nombril du monde » et un omphalos (nombril) y devint le symbole sacré entre tous. 
Cette légende nous est également rapportée par Plutarque, moraliste latin du IIème siècle après J.-C., mais surtout prêtre d’Apollon à Delphes de 105 à 126.
Le musée de Delphes réunit l’une des plus prestigieuses collections de chefs-d’œuvre originaux de l’art grec antique au monde. Mais de toutes les pièces de ce musée, et à travers les âges, l’Omphalos apparaît de loin comme l’élément le plus important, symboliquement, de ce musée. 
Pausanias l’avait vu devant le temple d’Apollon au IIème siècle de notre ère, et c’est là qu’il fut retrouvé par les fouilleurs.  
C’est une réplique exacte, d’époque hellénistique ou romaine de l’Omphalos qui se trouvait dans l’adyton du temple d’Apollon. La pierre est enveloppée de l’agrénon, filet en relief qui figure le réseau de bandelettes en laine entourant l’Omphalos