Selon Hésiode, Némésis était la fille de Nyx, la nuit par parthénogenèse, c'est-à-dire issue de reproduction monoparentale. Suivant d'autres auteurs, elle était la fille d'Erèbe, ou encore de l'Océan et enfin de Dikè, la Justice. Quoiqu’il en soit, elle était déesse de la Vengeance et de la Justice distributive mais aussi de la Pudeur.
Autres primordiaux
Némésis
Ses fonctions
Némésis était la juste colère des dieux jaloux des biens qu'un mortel pouvait posséder, et dont il ne pensait pas être privé un jour.Divinité redoutable, et parfois ailée pour se déplacer plus rapidement,il fallait éviter de l'offenser. Elle avait sous ses ordres trois exécutives: Poéné,Diké, Erinye.
En frappant le mortel d'un malheur, Némésis lui rappelait combien il était présomptueux de se réjouir ainsi de son bonheur. Il y avait donc un peu d'équilibre, très moral, à conserver, dont Némésis se faisait le garant.
Ainsi cette divinité abstaite pouvait-elle être assimilée aux Erinyes.On est tenté ici de citer Eschyle: "Ô Justice,ô trônes des Erinyes!" Eschyle croyait en la justice divine même si pour lui les dieux n'étaient pas jaloux mais simplement justes.
En l'homme, c'était derrière l'oreille droite, qu'était localisée Némésis;on y portait l'annulaire après l'avoir touché des lèvres:ainsi dissimulaitait-on les paroles dont on demandait pardon aux dieux.
le centre principal de son culte se trouvait en Attique, à Rhamnonte, près de Marathon. Adraste portait son culte en Béotie.
Némésis et Zeus
Zeus s'éprit de Némésis car d’une beauté rare à l’image d’Aphrodite. D’ailleurs, Némésis portait un voile blanc sur son visage. Cependant, Némésis ne voulant pas de Zeus, tentait de se cacher à sa vue en prenant la forme de divers animaux. Mais, persévérant, Zeus continua de la poursuivre possédant lui-même le don de métamorphose. Ainsi et pour échapper une énième fois au père des dieux, Némésis se transforma en oie sauvage. Cependant, Zeus, de son côté, se métamorphosa en cygne et aidé d’Aphrodite elle-même ayant pris la forme d’un aigle, fit mime de pourchasser le pauvre cygne. Celui-ci trouva protection auprès de Némésis qui l'enveloppa tendrement dans ses ailes et s'endormit. 
Page 1 sur 2