Autres personnages
Glaucos, fils de Sisyphe, et père de Bellérophon
Il était le fils de Sisyphe (descendant d'Hellen) et de la Pléiade Mérope, il épousa Eurymède et engendra Déliadès, Phocos et Bellérophon. 
Glaucos règnait sur l'Ephyre, future Corinthe.
Cavalier émérite, il possédait des juments de course qui faisaient sa fierté.
Foncièrement imbu de lui-même, il affirmait que la puissance de ses chevaux venait du fait qu'il les empêchait de s'accoupler, ce qui ne plut pas à Aphrodite
Ayant obtenu de Zeus l'autorisation de punir Glaucos, elle mena les bêtes s'abreuver à une source dont l'eau donnait envie de manger de la chair humaine.
Le lendemain, Glaucos participa à la course de chars organisée par Jason en l'honneur de Pélias.Les juments s'emballèrent et renversèrent Glaucos et,lorsqu'il fut à terre, les cavales furieuses dévorèrent leur maître, (il ne faut pas confondre ces chevaux avec les cavales de Diomède)..
Ce sont ces cavales qui ornaient le bouclier de Polynice devant Thèbes.
Glaucos
Glaucos fils de Minos et de Pasiphaé
Fils de Minos et de Pasiphaé, il se noya dans une jarre de miel en suivant une souris. 
Ses parents, ne le retrouvant pas, consultèrent l'Oracle. Les Curètes  lui répondirent que, parmi ses troupeaux,se trouvait une génisse changeant de couleur trois fois par jour : blanche au matin, rouge à midi et noire pendant la nuit.
Celui qui se montrerait capable de comparer, de la manière le plus axact possible, ces trois couleurs à quelque chose d'autre, celui-là serait capable de lui ramener son fils sain et sauf.
Tous les devins furent invités à s'exprimer, et Polyidos déclara: "Cet animal ressemble à une mûre venant à maturité ! ", Minos l'envoya à la recherche de Glaucos.
En se fiant à quleques signes, en observant un oiseau, peut-être une chouette,Polyidos trouva l'enfant.
Mais Minos exigea de Polyidos de rendre la vie à Glaucos et il fut enfermé dans le tombeau avec le cadavre de l'enfant.
Il s'attendait à une mort lente quand il aperçut un serpent près du corps. Il le tua mais, un autre serpent surgit, tenant dans sa gueule une herbe qu'il posa sur son congénère, lequel ressuscita. N'osant y croire, Polyidos s'empara de l'herbe, la déposa sur l'enfant et la même chose se produisit. Tous deux crièrent et ils furent extraits de la tombe.
Page 1 sur 3