Les Nymphes
Les Epigées
Page 3 sur 6
Les Corycides ou encore Antriades étaient des Nymphes des grottes. Nettement moins chaleureuses ou accueillantes, s'étaient plutôt des nymphes reculées et un peu inquiétantes.
Par certains aspects, elles étaient proches des nymphes Avernales ou Lampades. 
Les Corycides
ou Antriades
Les Dryades étaient des Nymphes des arbres, elles présidaient aux bois. Elles pouvaient passer des journées entières à errer ainsi en ces lieux. Parfois, elles formaient de grandes danses autour des arbres dont elles avaient la garde.Robustes autant que fraîches et légères, elles pouvaient errer en liberté,et survivre aux arbres placés sous leur protection. 
Les Dryades
Grotte des Nymphes pendant une tempête
Edouard Poynter  (1836-1919)
Il ne leur était pas interdit de se marier, Ainsi Eurydice, femme d'Orphée, était une Dryade. La croyance des peuples à l'existence réelle de ces divinités forestières les empêchait de détruire trop facilement les grands bois. Pour couper les arbres, il fallait d'abord consulter les ministres de la religion, et obtenir d'eux l'assurance que les Dryades les avaient abandonnés. On représente ces nymphes sous la forme de femmes dont le corps, dans sa partie inférieure, se termine en une sorte d'arabesque, exprimant par ses contours allongés un tronc et les racines d'un arbre. La partie supérieure sans aucun voile était ombragée d’une abondante chevelure qui flottait sur les épaules au gré des vents. La tête portait une couronne de feuilles de chêne. Parfois on mettait une hache entre leurs mains parce qu’on croyait que ces nymphes punissaient les outrages faits aux arbres dont elles avaient la garde.
La Dryade.
 Evelyn De Morgan (1855 – 1919).