Dieux sur l'Olympe
       Hyménée
Le dieu Hyménée était la personnification du mariage. Il serait le fils de  Dionysos et d'Aphrodite ou d'Apollon et d'une Muse.
Plusieurs légendes lui sont attribuées:
     Quand il était jeune, l'athénien Hyménée était d'une grande beauté mais trop pauvre pour pouvoir épouser celle qu'il aimait.On dit qu’il délivra un jour des jeunes filles attaquées par des pirates sur la côte de l'Attique ; reconnaissantes de cet exploit, les jeunes vierges chantèrent les louanges de leur libérateur (« Ô Hymen, Ô Hyménée ! ») dans des hymnes nuptiaux qui prirent son nom.
     Certaines versions expliquent qu’Hyménée était très amoureux d’une jeune fille noble. C’était un jeune homme pauvre mais très beau, si beau qu’il ressemblait à une femme. Pour aborder la jeune fille qu’il aimait, il décida de jouer le jeu et se vêtit comme une femme, si bien qu’il passa inaperçu au milieu des jeunes filles qui s’amusaient au bord de l’eau. Des pirates débarquèrent et enlevèrent les jeunes filles, avec Hyménée parmi elles. Ce dernier attendit que les pirates s’endorment et les tua dans leur sommeil. De retour à Athènes, il fit le récit de ses aventures et proposa de rendre les jeunes filles à condition d'épouser celle qu'il aimait. 
     Selon une autre source, aux noces de Dionysos et d'Ariane, Hyménée chanta le chant nuptial; mais il perdit tout à coup la voix. 
    On le représentait sous la figure d'un jeune homme blond couronné de fleurs, surtout de marjolaine, tenant de la main droite un flambeau, et de la gauche un voile de couleur jaune (le jaune étant la couleur du mariage chez les Romains).
Tableau de Nicolas Poussin(1594-1665)
 représentant Hymenée déguisé en femme
durant une offrande à Priape.
Hymen brulant les flèches de l'Amour
d'après JC Naigeon  (1753-1832).
Musée des Beaux arts de Dijon.