Dieux sur l'Olympe
Antéros
Suivant les poètes des âges plus modernes, Aphrodite s'étant plainte à Thémis de ce que son fils Eros restait toujours enfant, cette dernière lui répondit que son fils resterait tel tant qu'elle n'aurait pas d'autre enfant. En effet elle mit au monde Antéros, qui avait Arès pour père. A mesure que celui-ci devenait grand, Eros croissait sensiblement; et bientôt ils acquirent une grande prépondérance à l'aide des secours mutuels qu'ils se prêtaient.

Antéros pouvait être le dieu de l'amour réciproque mais il punissait également ceux qui se moquaient de l'amour.Timagoras, un métèque, s'était épris de l'Athénien Mélès. Ce dernier, dédaigneux, lui conseilla plutôt de se précipiter du haut de la falaise. Conseil que l'amoureux suivit sans hésiter. Pris de remords, Mélès se jeta à son tour du rocher.
On institua alors un culte à Antéros, vengeur de Timagaras. Antéros possédait un autel dans la cité d'Athènes.
 
On les peignait l'un et l'autre avec des ailes, des flèches et un carquois. On dressa des autels à tous deux; Eros était le dieu de l'amour, et Antéros celui du retour. 
et
Antéros
Eros
Eros et Antéros, Germán Hernández-Amores (1823-1894)