Dieux des eaux
Achéloos
Page 1 sur 2
Il serait trop long d'énumérer et de caractériser tous les fleuves célébrés par les poètes, mais la Mythologie doit au moins une mention aux plus connus d'entre eux.  
L'Achéloos ( aujourd'hui Aspropotamos, le plus grand cours d'eau de Grèce et il se jette dans la mer Ionienne.), fleuve de l'Epire, au nord-ouest de la Grèce coulait entre l'Etolie et l'Acarnanie. Il passait pour le plus ancien fleuve de la Grèce. C'est sur ses bords, dit-on, que s'établirent et vécurent les hommes primitifs. Après avoir mangé les glands doux de la forêt de Dodone, ils venaient se désaltérer aux eaux douces de l'Achéloos
Legendes
    Achéloos était le fils d"Océanos et de Téthys. Il était immortel. Déjanire, sœur de Méléagre lui était promise. Il lutta contre Héraclès pour séduire Déjanire. Comme toutes les divinités de l'eau il était capable de se transformer en diverses créatures. Ce fut d'abord en serpent ce qui provoqua un éclat de rire tonitruant d'Héraclès qui lui répliqua qu'il en avait dompté des plus coriaces dès son plus jeune âge. Voyant la futilité de cette transformation, Achéloos prit la forme d'un taureau farouche qu'Héraclès saisit par les cornes. La lutte fut terrible mais bientôt Héraclès arracha une corne à son adversaire. et, l'ayant terrassé, le contraignit d'aller se cacher dans le fleuve Thoas, depuis appelé "Achéloos".  
Le vaincu donna au vainqueur la corne d'Amalthé pour recouvrer la sienne.  
     Au retour de la chasse au sanglier de Calydon, Thésée fut bloqué par les flots furieux du fleuve. Achéloos lui déconseilla de tenter de les franchir et l'invita à un banquet dans sa grotte.
Au cours du repas, Achéloos raconta à ses hôtes quelques histoires de la région. 
Cependant, on lui prêtait un caractère vindicatif et une grande susceptibilité.  
Cinq nymphes, filles d'Echinus, ayant fait un sacrifice de dix taureaux, invitèrent à la fête toutes les divinités champêtres, à l'exception d'Achéloos. Ce dieu, piqué de cet oubli, fit grossir ses eaux, qui débordèrent et entraînèrent dans la mer les cinq nymphes avec le lieu où la fête se célébrait. Poséidon, touché de leur sort, les métamorphosa en îles, les Echinades. Elles sont situées non loin et en face de l'embouchure du fleuve.
Héraclès et Achéloos (détail) 1621,
 le Dominiquin 
 Musée du Louvre