Autres divinités
     Priape
Page 1 sur 2
Aphrodite, mère de Priape,qui avait aussi pour père Dionysos ou Adonis selon les sources les plus couramment admises, l'abandonna à sa naissance: l'enfant était atteint d'une malformation congénitale qui l'affligeait d'un phallus disproportionné et toujours immobile.
Priape était le dieu des jardins, des vergers et des plaisirs de la chair; il présidait à la fécondité des champs et à la prospérité des troupeaux. On lui offrait les prémices des jardins, des vignes et des champs, avec du lait, du miel et des gâteaux. On l'honorait surtout à Lampsaque; ses fêtes, les priapées, étaient accompagnées de désordres divers.
Il existe, au sujet de la naissance de Priape, plusieurs mythes qui ne sont probablement que des variantes d'une tradition unique.
     * D'après celle-ci , fruit des amours de Zeus et d'Aphrodite, déesse de l'amour, ce dieu n'aurait pas échappé à la jalousie vindicative d'Hera. Quand Aphrodite fut sur le point de déposer son fardeau, l'épouse légitime de Zeus accourut auprès d'elle et lui posa la main sur le ventre. Il en résulta qu'Aphrodite mit au monde un être d'un aspect repoussant. Saisie d'horreur, elle s'enfuit, abandonnant le nouveau-né, qui fut recueilli et élevé par des bergers.
       * Une autre version fait de Priape le fils de Dionysos et d'Aphrodite.Celle-ci le mit au monde à Lampsaque mais elle ne put supporter sa vue et l'abandonna.
Priape était le dieu des jardins, des vergers
et des plaisirs de la chair;